8 oct. 2015

24 heures à... Toulouse

toulouse garonne

Cet été, nous avons passé une journée à Toulouse en famille. Ça a enfin été pour moi l'occasion d'explorer la ville plus en détail, alors que cela faisait quand même la cinquième fois que j'y mettais les pieds ! Même si cela peut paraître très court, il n'en faut pas beaucoup plus pour admirer les nombreuses facettes de la ville rose et tomber sous son charme. Le canal du Midi, les bords de la Garonne, le Capitole, les belles demeures aux briques rouges... Pour l'occasion, je vous invite à une balade presque heure par heure, qui retrace les étapes de notre exploration.

Les itinéraires présentés sont largement inspirés de ceux proposés par l'office de tourisme de Toulouse aussi il m'a paru superflu de les reproduire ici. Mais si cela intéresse, je pourrai ajouter la carte complète de notre parcours.

toulouse garonne pont-neuf

Après un petit déjeuner copieux, la journée débute par une promenade sur les bords de la Garonne. C'est l'occasion d'admirer le Pont-Neuf, bien sûr, mais également les nombreuses églises aux alentours, ainsi que le superbe hôtel d'Assezat, point de départ de la balade.

toulouse

toulouse hôtel assézat
L'hôtel d'Assézat, ancien hôtel particulier du XVIe siècle, qui abrite désormais la fondation Bemberg et ses collections d'art.

toulouse hôtel assézat

toulouse hôtel assézat

toulouse garonne pont-neuf

toulouse

toulouse église notre-dame daurade dalbade
Façades des églises Notre-Dame de la Dalbade et Notre-Dame de la Daurade.

toulouse garonne grave dôme

toulouse

toulouse art nouveau rue jean suau
Façade art nouveau dans la rue Jean Suau.

toulouse

On s'éloigne un peu du fleuve mais c'est pour la bonne cause : rejoindre le couvent des Augustins mais aussi se diriger vers la destination suivante. En chemin, d'autres églises à visiter, un aperçu du canal du Midi ainsi que les rares exemples de street art rencontrés du séjour, près de l'université.

toulouse couvent jacobins
Les deux petites rosaces sont les deux seuls vitraux d'origine et remontent au XIVe siècle.

toulouse couvent jacobins palmier
Le célèbre "palmier", haut de 22 mètres et ses 22 nervures.

toulouse église saint pierre des chartreux
Église Saint-Pierre des Chartreux.

toulouse

toulouse street art

toulouse

toulouse street art


toulouse jardin japonais

Toulouse regorge de parcs et de jardins mais il a bien fallu faire un choix et c'est vers le jardin japonais que nous ont porté nos pas. Situé au nord de la ville, non loin du canal du Midi, c'est une petite bulle de zen en plein cœur du monde occidental. 

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse jardin japonais

toulouse canal du midi

L'heure du déjeuner approche et, pour gagner du temps, nous décidons d'emprunter le système de vélo en libre-service, pour retourner dans le centre, en longeant le canal du Midi. Pratique et pas cher, avec en bonus les agents du numéro d'aide très réactifs et attentionnés, c'est une alternative idéale pour se déplacer. D'autant que Toulouse regorge de pistes cyclables, tout est vraiment fait pour faciliter le déplacement des cyclistes. En selle !

toulouse canal du midi

toulouse canal du midi

toulouse canal du midi

toulouse canal du midi

toulouse canal du midi

toulouse pena tolosa restaurant tapas

C'est sur les conseils d'une amie installée à Toulouse que nous avons choisi de déjeuner au Pena Tolosa, un restaurant de tapas dans le charmant quartier des Carmes, à deux pas de la belle place de la Trinité. Petites portions copieuses et goûteuses, calamars frits (mon péché mignon) pas trop gras et en bonus, la rue étant piétonne, c'est un bonheur de manger en terrasse. Tout le monde a été conquis !

toulouse place de la trinité

toulouse pena tolosa restaurant tapas

10 Rue des Filatiers
31000 Toulouse

toulouse cathédrale saint-étienne

L'après-midi, direction le cœur de la ville, suivant un itinéraire qui permet de relier la cathédrale Saint-Étienne à la basilique Saint-Sernin, deux monuments emblématiques de la ville. Ce sera l'occasion de passer près du musée des Beaux-Arts, de longer les artères commerçantes alternant entre beaux immeubles et maisons à colombages, de traverser des places pleines de charme (comme la place Roger Salengro)... et toujours l'omniprésence de la brique rouge qui donne à la ville une couleur si unique. Toulouse est une ville riche, bourgeoise, cela se sent à chaque coin de rue et c'est un régal pour les yeux ! Pour ne rien gâcher, une bonne partie du centre est piétonnier ou avec un accès voiture restreint, permettant de flâner en toute tranquillité. 

toulouse

toulouse

toulouse

toulouse fontaine boulbonne
La fontaine Boulbonne.

toulouse

toulouse

toulouse

toulouse
Le clocher, reconnaissable de loin, de la basilique.

toulouse basilique saint-sernin

toulouse le capitole

On revient ensuite sur nos pas pour visiter l'impressionnant Capitole, siège de l'Hôtel de ville et du théâtre du même nom. Plusieurs salles sont en libre accès : on commence par emprunter l'imposant grand escalier. On visite ensuite la salle Gervais avec ses peintures sur le thème de l'amour (on y célébrait autrefois les mariages), la salle Henri-Martin qui expose dix tableaux du peintre, dans un style proche des impressionnistes, et enfin la plus belle des trois salles, la salle des Illustres, longue galerie richement décorée : plafonds peints, nombreuses statues, colonnes de marbre...

toulouse le capitole

toulouse le capitole salle des illustres

toulouse le capitole grand escalier

toulouse le capitole

toulouse le capitole salle gervais

toulouse le capitole salle des illustres

toulouse le capitole

toulouse le capitole salle des illustres

toulouse le capitole

toulouse place saint-georges

Après une petite pause shopping, direction la jolie place Saint-Georges, où nous avons décidé de dîner ! Histoire de faire dans le local, nous jetons notre dévolu sur... la crêperie Saint-Georges. Prix un peu élevés mais produits corrects et surtout service très rapide. À conseiller plutôt pour un goûter gourmand qu'un véritable repas.

toulouse crêperie saint-georges

toulouse cathédrale saint-étienne

Après le repas, sur le chemin de l'hôtel, c'est l'occasion de faire un détour par les quartiers Saint-Étienne et des Carmes, avec leurs ruelles tranquilles, les boutiques de petits créateurs et les jolies demeures cossues. 

toulouse saint-étienne

toulouse saint-étienne carmes

toulouse carmes

10 commentaires :

  1. Ah ha, j'aime bien votre reportage express..probablement je vais faire pareil dans ma prochaine visite , 24 heures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ravie si j'ai pu vous donner des idées !

      Supprimer
  2. Ma sœur y a vécu pendant trois ans et j'ai eu la chance d'aller lui rendre visite deux fois, mais avec ton article, je me rends compte qu'il y a encore beaucoup d'endroits que je ne connais pas ! Raison de plus d'y retourner ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La meilleure des raisons :) De toute façon, on ne finit jamais vraiment de découvrir un endroit... et heureusement !

      Supprimer
  3. J'adore cette ville ! Tes photos sont vraiment jolies :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis toulousaine et un peu blasée par la ville rose. Cet itinéraire de découverte m'a redonné envie de faire visiter ma ville. Les photos sont vraiment jolies! As-tu utilisé un filtre? Si oui lequel? Merci pour cette flânerie d'automne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas de filtre particulier, je fais juste un peu de retouche luminosité/contraste car mon appareil a tendance à écraser les couleurs.
      Merci pour ton petit mot !

      Supprimer
  5. C’est trop intéressant votre blog

    RépondreSupprimer