18 mars 2016

5 livres qui m'ont fait voyager

livre idée voyage
Les livres sont un formidable terrain de jeu pour s'évader. Il existe toute une littérature du voyage et autour du voyage, que ce soit des carnets de route, des témoignages, des beaux livres, des essais aussi... Tout ceci m'est complètement inconnu, je l'avoue : ce n'est pas le genre d'ouvrages que j'affectionne ou qui titille naturellement ma curiosité. Je reste une amoureuse de la fiction avant tout. Je n'ai encore jamais parlé littérature ici, et pourtant ce n'est pas faute de baigner H24 dedans ! Mais j'ai eu envie de partager avec vous quelques coups de cœur littéraires, ou simplement des ouvrages qui m'ont marquée, qui ne se rattachent pas forcément à l'étiquette "voyage" préconçue mais qui m'ont dépaysée, m'ont fait découvrir d'autres cultures et, pour certains, m'ont donné envie de réserver un billet d'avion pour aller expérimenter "en vrai" ce qui était décrit dans une œuvre de pure fiction. Cinq livres très différents, qui sortent un peu de l'ordinaire (du moins je l'espère). Et qui sait, si le sujet vous intéresse, j'ai encore de nombreux titres en stock !
livre idée voyage 

Istanbul : La Maison des derviches de Ian McDonald

Istanbul, demain. L'explosion d'une bombe dans un tramway va bouleverser la vie de gens qui ne se connaissent pas encore : il y a le jeune Can, confiné chez lui à cause d'un cœur trop fragile, qui se sert d'un robot pour enquêter sur l'attentat ; Necdet, passager du tramway, qui se met à voir des djinns ; et Ayse, antiquaire, à qui il est demandé de partir en quête du légendaire homme mellifié...
LE livre qui m'a donné envie de découvrir Istanbul. Au-delà de la description très détaillée et très crédible de ce que pourrait être la Turquie dans quelques années (on est avant tout dans un roman de science-fiction), Ian McDonald dépeint Istanbul avec un regard tendre mais précis. On subit les désagréments de la canicule, on se perd dans les petites rues, l'odeur du café vient nous chatouiller les narines, les mouettes crient au-dessus de nos têtes. Dans plusieurs interviews, l'auteur a expliqué qu'il a visité la ville plusieurs fois et que sa préférence va à l'hiver, quand la poudreuse recouvre tout. Depuis, je n'ai qu'une obsession : y aller à cette période de l'année. Quand on connaît mon aversion pour la neige, il est facile de comprendre à quel point ce roman m'a envoûtée.

Du même auteur, je conseille également Le Fleuve des Dieux qui se passent en Inde dans un futur où les intelligences artificielles sont devenues le quotidien ou Roi du matin, reine du jour, qui retrace trois destins de femmes à trois époques différentes en Irlande.

Berlin : La Trilogie berlinoise de Philip Kerr

Trois enquêtes dans l'Allemagne post-Seconde Guerre mondiale, aux côtés d'un ancien commissaire de la police berlinoise reconverti en détective privé.
Je connaissais Berlin avant d'ouvrir le livre et je me suis beaucoup amusée à repérer les endroits que j'avais pu déjà découvrir... même si, la ville ayant bien changé en plus de soixante et mes connaissances n'étant pas des plus exhaustives, je me suis plus laissé porter par la promenade qu'autre chose. Par contre, bizarrement, ça a aussi été le premier livre (le troisième tome s'y déroule) qui mentionne Vienne et... à l'époque, ça ne m'avait pas marqué plus que ça ! Au-delà des enquêtes, plutôt prenantes (c'est un vrai page-turner) c'est cette peinture de l'Allemagne qui panse ses plaies après la guerre et qui essaye de regarder vers le futur que j'ai trouvé très juste... et qui m'a forcément plu. Je trouve difficile de trouver de bons romans noirs, avec une intrigue qui tient la route mais également un solide background historique et/ou sociétal et les trois premiers livres de la série de Philip Kerr remplissent le contrat haut la main !

 Kenya : Kirinyaga de Mike Resnick

XXIIe siècle. L'Afrique a été profondément occidentalisée. Les animaux sauvages ont été éradiqués. Nostalgiques, une poignée de Kenyans décident d'émigrer sur un planétoïde terraformé pour faire revivre les cultures et le mode de vie de leurs ancêtres kikuyu.
Encore une fois, on est dans de la pure science-fiction. Pire, pas une seule page ne se déroule en Afrique. Étrange, me direz-vous, de l'inclure ici : pourtant, au fil de la petite dizaine de récits, on a l'impression d'être parachuté en plein cœur du Kenya. Coutumes et traditions, rapport à la modernité et au "progrès"... L'auteur connaît et maîtrise son sujet son sujet et offre un voyage dépaysant, au cœur de l'âme humaine et de la savane africaine. L'un des premiers livres à bouleverser ma vision de ce continent et à me donner furieusement envie d'en découvrir plus.

Dans la même veine, et toujours du même auteur, je conseille également Ivoire et L'Infernale Comédie, qui parle de l'Afrique sans jamais y mettre un seul pied.

Haïti : Tonton Clarinette de Nick Stone

Max Mingus, privé à Miami, est embauché par un millionnaire haïtien pour retrouver son fils, kidnappé, comme tant d'autres enfants sur l'île depuis des décennies.
Nous sommes dans les années 1990, quelques années après la fin de la dictature de la famille Duvalier. Ici pas de lendemains qui chantent, pas de vie en rose : la réalité d'Haïti est décrite sans fard, avec un réalisme et une crudité parfois à la limite du supportable. Rien ne nous est épargné, jusqu'à la conclusion glaçante. Une plongée dans la souffrance, la misère et la peur pour un roman plus noir que noir. Malgré tout, j'ai trouvé fascinant le visage de l'île qui y est décrit et si les images invoquées m'ont parfois drôlement secouée, je ne peux pas nier que pendant quelques centaines de pages je me suis retrouvée catapultée de l'autre côté de l'Atlantique. Parce que tous les voyages ne sont pas de douces escapades au soleil...

Voyages au long cours : La série Richard Bolitho d'Alexander Kent

Les aventures de Richard Bolitho, jeune capitaine de la Royal Navy, au XVIIIe siècle.
On termine sur une note plus légère avec une série qui vous donnera envie de prendre la mer et embarquer pour des destinations exotiques qui n'ont pas encore révélé tous leurs mystères. On est dans l'aventure pure, guerre, trahison et mutinerie, ça suinte la sueur et le sang et les armes à feu claquent aux oreilles. Ce sont mes livres feel good par excellence, quand j'ai le blues je m'achète un nouveau volume et j'embarque pour un voyage à l'autre bout du globe. Dépaysement garanti !


Et vous, quels sont les livres qui vous ont fait s'évader loin de chez vous, sans quitter votre canapé ?

12 commentaires :

  1. Je n'en ai lu aucun, et ils me tentent bien! Merci de la decouverte :)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Merci pour cette sélection forte intéressante.
    Si tu souhaites un livre qui te fasse voyager dans les forêts septentrionales du Canada, je te conseille l'Homme de la forêt de Nicolas DUVAL. j'ai adoré.
    Bonne continuation à toi.
    Amélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, je note la référence :)

      Supprimer
  3. J'adore voyager à travers les livres :) Je suis en plein dedans avec un voyage à travers le Maroc grâce au livre Mariage de plaisir :) Envoûtant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une alternative pratique et peu onéreuse ! Je garde ce titre sous le coude :)

      Supprimer
  4. Si je devais n'en citer que deux je dirais Flash de Charles Duchaussois et le Livre des merveilles de Marco Polo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien pourquoi je ne voulais pas parler littérature ici, trop de tentations ensuite ! :)

      Supprimer
  5. Merci de faire partager tes lectures! Moi, mes livres-évasions ils sont là: http://www.tourdumondeux.com/lisons-pour-sevader/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vais aller lire tout ça attentivement !

      Supprimer
  6. Ah Tonton Clarinette, quel bon choix ! :D

    Je te conseille Pat Conroy, Craig Johnson & Jim Harrison qui sont des auteurs que j'aime beaucoup et qui font voyager... De très belles lectures en perspective !

    RépondreSupprimer