6 juin 2017

Mon joli mois de #9 - Mai

vienne döbling kahlenberg
Je poste ce Joli mois de un peu en retard, dû aux changements de publication suite à mon nouveau rythme (piqûre de rappel dans l'article du mois dernier). Mais de toute façon, ce format commence à me lasser : je ne suis vraiment pas à l'aise avec cet exercice consistant à ne parler que de moi, je peine à trouver des choses intéressantes à dire tous les mois, résultat j'ai plutôt l'impression de me répéter et de tourner en rond. Je ne sais pas encore si je tiendrais jusqu'à cet été et les un an d'expatriation (qui auront le droit à un bilan spécial, peut-être) mais en attendant... Voici ce qu'il s'est passé dans ma vie trépidante le mois dernier !



Période intensive de recherche... et de doutes


vienne döbling grinzing heuriger
Depuis l'annonce le mois dernier de la mise en chantier d'un guide sur Vienne, je n'ai pas chômé : dès que je peux les week-ends, et parfois un peu en semaine, je pars explorer ma ville, tester toutes les adresses que j'ai accumulées depuis mon arrivée et que je pensais avoir le temps de découvrir au fur et à mesure, tranquillement. Je découvre de nouveaux quartiers, me bats enfin contre mon manque de curiosité chronique pour aller visiter des choses qui ne m'intéressaient pas à priori, bref, ça planche sévère. Je suis légèrement à la bourre sur mon planning prévisionnel, mais ça c'est parce que j'ai passé le week-end dernier en Italie, à me la couler douce un verre d'Aperol Spritz à la main. Cette petite parenthèse m'a permis un peu de décompresser et d'oublier pour un temps le stress de la rédaction, remettant au placard (ne serait-ce que provisoirement) ces doutes qui ne cessent de m'assaillir et dont la lutte me pompe une sacrée partie des maigres réserves d'énergie que j'ai. En attendant, je prends toujours autant plaisir à dénicher des petites adresses sympas ou découvrir un nouveau coin de Vienne encore inconnu, c'est déjà ça !
vienne rooftop dachboden bar hotel 25hours


Sur les rotules


Ce que je retiendrai de mai, c'est un état de fatigue permanent et une baisse de régime constante. Je n'arrive pas à me faire à mon nouveau rythme : je savais que suivre des cours d'allemand me demanderait pas mal d'ajustements mais je n'arrive que difficilement à voir le bout de la semaine. Pas facile dans ces conditions, quand en plus on doit lutter continuellement contre le stress, d'avoir le moral au beau fixe. Ajouter à cela un week-end professionnel en France intensif, duquel je suis revenue le dos en compote pendant plusieurs jours : trop c'est trop. Les vacances ne m'ont jamais paru aussi loin.


Parenthèse(s) enchantée(s)


vienne danube donau
Heureusement il y a eu quelques moments de respiration bienvenue, comme ce dimanche où j'ai accueilli Miryam de Nuage Nomade, pour qu'elle profite une dernière fois de Vienne, avant son retour en France. On a eu de la chance ce week-end-là, il a fait un temps radieux, et on a bien failli se baigner dans le Danube ! La prochaine fois, je saute le pas, c'est sûr.
vienne schönbrunn concert nuit été orchestre philharmonique
J'ai également réussi à nous traîner, moi et mon dos en vrac, au concert d'été de l'orchestre philharmonique de Vienne, dans les jardins de Schönbrunn. Un événement gratuit qui attire des dizaines de milliers de personnes chaque année, dans un cadre de rêve. Les heures et les heures de torture d'écoute de musique classique que nous infligeait (et inflige toujours !) mon père sont certainement en train de payer car je n'aurais jamais autant apprécié assister à ce genre de concerts qu'ici, à Vienne. Je ne me leurre pas que c'est en grande partie l'ambiance de la ville qui veut ça mais quand même. L'année prochaine, je tenterai de l'écouter du haut de la Gloriette, la vue doit être imprenable (pour l'acoustique, rien n'est moins sûr, mais ça se tente !).
autriche eisenstadt château esterhazy
En dehors de Vienne, je continue petit à petit de découvrir le reste du pays... Bon, je ne suis pas encore allée bien loin mais j'ai rayé une autre destination que je voulais voir, à savoir le château d'Eisenstadt, à une heure au sud de la capitale. J'attends d'avoir visité plusieurs châteaux dans les environs pour vous préparer un article spécial.


Ce mois-ci sur le blog


Sans surprise, le rythme a bien ralenti le mois dernier, mais c'est le jeu ! J'ai d'ailleurs compensé, en quelque sorte, par deux articles particulièrement longs, même pour moi : j'ai enfin sorti mon guide du premier arrondissement de Vienne, Au cœur de l'Innere Stadt, et je planche déjà sur le prochain (je vous laisse deviner quel arrondissement ? À moins que vous n'avez des envies ?) ; en Autriche, je vous ai fait découvrir la très belle abbaye d'Heiligenkreuz, l'une des plus vieilles abbayes cisterciennes toujours en activité depuis sa fondation ; de mon voyage à Riga, je vous ai partagé mes impressions en demi-teinte et j'ai enfin mis en ligne mon guide (que j'espère le plus complet possible) sur l'art nouveau que l'on trouve dans toute la ville. Allez, mention honorable ? J'essayerai de faire mieux le mois prochain !

2 commentaires :

  1. Je me répète, mais j'aime beaucoup ton article guide du premier arrondissement de Vienne - une jolie manière de nous faire découvrir cette ville. Quant au rythme de ton blog, tant que tu t'y retrouves, c'est le principal. Bon courage pour le mois de juin, en espérant que tu arrives à gérer le stress du quotidien. <3 xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ophélie ! Je croise les doigts pour y arriver également :)

      Supprimer