3 mai 2016

Trois jours sur l'île de Mull

écosse highlands île mull duart castle
Pour mon quatrième séjour en Écosse, nous avons pris la direction de l'île de Mull, dans les Hébrides intérieures. Peuplée de moins de 3 000 habitants, c'est la deuxième île en superficie, après l'île de Skye, mais les deux endroits n'ont strictement rien à voir. Plus sauvage, moins touristique, Mull n'en propose pas moins un nombre de choses à faire proprement incroyable : randonnée, châteaux, artisanat local... Nous n'y sommes restées que trois jours mais nous en avons à peine égratigné la surface. Avant de rentrer dans le détail, voici quelques informations pratiques concernant tout séjour sur l'île de Mull.

S'Y RENDRE

écosse highlands oban ferry
Contrairement à Skye, il n'existe pas de pont pour rejoindre l'île de Mull, il faut donc en passer obligatoirement par la case ferry. La manière la plus simple d'y accéder est encore de partir d'Oban (même si d'autres liaisons de font depuis Lochaline et Kilchoan). La ville est facilement accessible depuis Glasgow, quel que soit votre moyen de transport (trois heures en train ou en bus ; un peu plus de deux heures en voiture). La traversée dure 45 minutes pour une dizaine d'allers-retours par jour. Prendre le ferry a un coût certain : il faut payer pour le véhicule, si vous allez sur l'île avec votre propre voiture ; puis ensuite pour chacun des passagers (par exemple, pour deux personnes et une voiture, l'aller-retour vous coûtera £40). Enfin, acheter un aller-retour dès le départ ne vous garantit que votre place et non une réduction quelconque. Une option néanmoins à privilégier car les horaires ne sont pas définitifs : vous avez la possibilité de les modifier, sous réserve de disponibilité de place*. Enfin, dernier "inconvénient" : il faut être présent au terminal une demi-heure minimum avant le départ du ferry. Ensuite... Et bien, il n'y a plus qu'à profiter de la vue durant la traversée.
écosse highlands ferry île mull
écosse highlands ferry île mull
écosse highlands ferry île mull phare lismore
* Une petite anecdote à ce sujet : notre départ ne s'est pas fait sans sueur froide. Notre ferry était retardé puis pressenti d'être annulé... Sans que personne ne nous explique ce que cela pouvait impliquer. Résultat, quand nous avons appris qu'il ne partirait pas, et que nous étions mis sur "liste d'attente" pour le suivant (tout en nous notifiant que celui encore d'après était complet...), nous avons voulu faire changer notre réservation pour être sûres de partir... Sauf qu'apparemment c'était trop tard (la liste des passagers avait déjà été transmise à l'équipage) ! Nous avons eu de la chance que le suivant soit à moitié vide. Mais si d'aventure vous vous retrouvez dans cette situation, n'hésitez pas à anticiper ou à demander plus de précisions aux employés de la compagnie... Car malheureusement, si votre ferry est annulé, vous n'êtes en rien prioritaire pour monter sur le suivant !

S'Y LOGER

écosse highlands île mull salen b&b Larrachbeag
Sur l'île, les possibilités ne sont pas infinies, d'autant plus si vous y allez au printemps quand les températures peuvent encore être très froides. Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un campeur, il vous reste les options classiques d'auberge de jeunesse (pour la moins chère), d'hôtel (pour la plus luxe) ou de B&B, solution intermédiaire et celle pour laquelle nous avions opté (comptez entre £50 et £70 la nuit pour deux personnes, petit déjeuner compris). Au départ, nous pensions loger à deux endroits différents : à Salen, la première nuit, pour être au plus proche du sud de l'île ; puis à Tobermory pour vadrouiller plus facilement au nord. Mais nous avions calé notre séjour pile le week-end du Mull Music Festival et, en cherchant notre logement deux mois en avance, nous n'avions rien trouvé d'abordable à Tobermory. Qu'à cela ne tienne, nous avons séjourné nos deux nuits dans le charmant B&B de Juliet à Salen, LarrachBeag, et cela s'est révélé être un excellent choix.
écosse highlands île mull salen b&b Larrachbeag
écosse highlands île mull salen b&b Larrachbeag
écosse highlands île mull salen b&b Larrachbeag
Salen a une position plutôt centrale (au niveau le plus étroit de l'île) et s'est révélé finalement être un emplacement plutôt pratique pour circuler : à vingt minutes de Tobermory, le village est au bout de la route à deux voies qui conduit à Craignure, le point d'arrivée du ferry. Il faut compter une heure et demie pour rejoindre Fionnphort à l'extrême sud-ouest de l'île et une petite demi-heure pour rejoindre l'île d'Ulva. Nous n'avons pas eu le temps de vadrouiller dans le nord de Mull mais les durées doivent être du même ordre.
écosse highlands île mull salen b&b Larrachbeag
Rencontre surprise dans le jardin de notre B&B.écosse highlands île mull salen

S'Y DÉPLACER

écosse highlands île mull route
Il existe un système de bus sur l'île, opéré par West Coast Motors. Tous les endroits ne sont pas desservis et la fréquence varie : néanmoins, c'est une bonne alternative quand on n'a pas de véhicule. Car forcément, s'y déplacer en voiture permet une plus grande liberté. Par contre, la conduite est assez sportive et oblige à prendre son temps. La majorité des routes sont à une voie, c'est-à-dire que deux voitures ne peuvent pas se croiser de front. Pour cela, des petites niches sont aménagées à intervalles réguliers, parfois signalées par un panneau d'autres fois par un poteau mais bien souvent par rien du tout, où les véhicules peuvent se ranger pour laisser passer celui qui arrive en face. Cela oblige donc à rouler prudemment, à allure modérée (de toute façon l'état des routes ne permet guère de coller à la vitesse limite de 60 mph)... ce qui n'est pas toujours respecté à en croire les nombreuses traces de gomme sur l'asphalte ! En tout cas, n'oubliez pas de saluer d'un geste de la main quand vous croisez un autre automobiliste, pour le remercier comme il se doit (la nuit, ça se joue plutôt au clignotant !)
écosse highlands île mull route
écosse highlands île mull route
écosse highlands île mull route panneau otarie   écosse highlands île mull route panneau canard
Les panneaux que l'on ne trouve nulle part ailleurs.
écosse highlands île mull route moutons
Sans compter que l'on partage la route avec des usagers un peu particuliers : nous n'avons pas croisé d'otarie sur le bas côté mais c'est souvent que nous avons vu des moutons nous regarder placidement passer (encore que nous étions habituées depuis Skye) ou faire la course à nos côtés quand ce n'était pas, plus étonnant, les célèbres vaches des Highlands carrément en travers de la route. Heureusement, tout ce petit monde se pousse docilement quand la voiture approche et n'est pas du tout effrayé par les bruits du moteur.
écosse highlands île mull route vache   écosse highlands île mull route vache

QUOI FAIRE ?

écosse highlands île mull iona
L'état des routes fait que les déplacements sont assez lents sur l'île. Ne comptez pas tout voir en quelques jours, à moins de ne faire que de la voiture pour rallier les principaux points ou simplement faire le tour de l'île. Ce qui serait dommage vu les activités possibles. Trois jours est une durée correcte pour avoir déjà un bon aperçu de l'île ; moins et vous serez obligé de vous cantonner à une poignée d'incontournables. Ensuite, le choix vous appartient :
  • randonnées : de la balade pour découvrir les belles plages de sable blanc à l'ascension du Ben More, il y en a pour toutes les durées, tous les terrains, tous les niveaux... et toutes les envies !
  • excursions : plusieurs compagnies proposent d'approcher la faune locale (dauphins, macareux, otaries, aigles...) ou visiter l'un des nombreux îles ou îlots qui entourent Mull (Iona, Ulva, Staffa, Treshnish...), sur des excursions de quelques heures à une journée.
  • gastronomie : whisky, bœuf, poissons, fruits de mer... Goûter aux produits locaux, une étape obligatoire, et difficile à échapper !
  • artisanat : savon, chocolat, poterie, biscuits, lainage... Pour ramener un souvenir dans sa valise.
  • histoire : des vestiges de l'âge de bronze à l'abbaye chrétienne de Iona en passant par les six châteaux qui parsèment l'île, Mull possède son lot de vieilles pierres à ne pas manquer.
  • insolite : pourquoi ne pas partir pour un après-midi de poney trekking, une séance de golf ou bien une visite à l'aquarium de Tobermory ?
Quant au "quand"... Nous avons vu bon nombre d'endroits indiquer n'être ouverts que de Pâques à octobre. Par ailleurs, même fin avril tout n'était pas ouvert (par exemple le seul restaurant de Salen n'ouvrait pas avant mai je crois). Vu que quelques jours après notre départ, on recensait vingt centimètres de neige à certains endroits... Venir en Écosse en hiver ou au tout début du printemps doit se faire en toute connaissance de cause !
écosse highlands île mull tobermory savon soap
Les savons de Tobermory.
écosse highlands île mull staffa
Mieux vaut ne pas avoir le mal de mer !
écosse highlands île mull staffa
Les curiosités géologiques de Staffa.
écosse highlands île mull tobermory pub gastronomie fish and chips
Profiter de la gastronomie locale.
écosse highlands île mull ulva randonnée
Vestiges d'habitation sur Ulva.
écosse highlands île mull iona mouton
Partout des moutons !
écosse highlands île mull iona plage
Plages paradisiaques.

Pour conclure ce billet, voici à titre indicatif notre programme :
  • Jour 1 (arrivée sur l'île à 13 h 30) : visite de Tobermory et randonnée dans Aros Park.
  • Jour 2 : Staffa, Iona et retour par la scenic route jusqu'à Salen ; dîner à Tobermory.
  • Jour 3 (départ de l'île à 18 h 20) : randonnée sur l'île d'Ulva et visite de Duart Castle.

Rendez-vous dans les jours à venir pour revenir en détail sur notre séjour !

Quelques liens utiles :

6 commentaires :

  1. Que les paysages écossais me manquent ! J'adore le panneau qui indique que des loutres sont susceptibles de traverses ! :D Bref, merci pour cette jolie escapade. xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Écossais et leurs panneaux de signalisation improbables ! Ça me fait mourir de rire à chaque nouveau que je croise.

      Supprimer
  2. C'est tellement beau, l'Ecosse et, merci de m'avoir fait découvrir cette petite île, dont j'avais à peine entendu parlée. Malheureusement pour moi, cette région m'est un tantinet inaccessible, qui n'ai pas le permis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'en alliant bus + train (et un peu de marche !) on peut tout aussi bien découvrir la région... Sinon, il faut partir avec quelqu'un qui a le permis ! :)

      Supprimer
  3. C'est super joli! Je rêve de visiter l'écosse et ses beaux paysages!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui l'Écosse est magnifique et propose un réel dépaysement sans aller à l'autre bout de la planète, c'est plutôt pratique !

      Supprimer